Périgueux Foot : site officiel du club de foot de PERIGUEUX - footeo

Champion de Dordogne

 En 32e de finale de la coupe de France, ils sortent le SVA Ruelle 4-2. En 16e, ils éliminent contre toute attente les Girondins de Bordeaux et leurs internationaux : 3-2. « En 90 minutes nous sommes devenus des héros », s’émeut encore Paul Wolff. Enfin en 8e ils sont éliminés lourdement face au FC Sète sur le score de 8-1. Rappelons que Sète faisait figure de grande équipe française à l'époque. 
Quelques mois et un beau palmarès plus tard, ils remportent même le championnat de Dordogne. Avec les encouragements de la région. « On était très soutenu par la population locale, poursuit Paul Wolff. C’est grâce à eux que le Racing de Périgueux a pu exister. Nous, on n’avait plus rien. Ils nous ont tout donné : chaussures, vêtements, terrain… Tout. » Mais en mai 1940, c’est l’offensive allemande, et le 22 juin, l’armistice est signé. Les Strasbourgeois rentrent chez eux. Le Racing de Périgueux est dissous après huit mois d’existence.


   En 1944-1945, nous retrouvons un nouvel US PERIGUEUX né de la fusion COPO-CAP, auquel se joint en 1945-46 l’AS Périgueux Sport ressuscitée.
En 1946, le CAP ayant repris sa liberté ainsi que le stade R. DANTOU, sa propriété, l’USP qui garde ce nom revient jouer au stade LACOIN. Par fusion avec l’US THENON, il devient l’ENTENTE SPORTIVE DE LA DORDOGNE et occupe toujours le stade LACOIN. Evincé du stade LACOIN, au profit du COPO Rugby, l’ES Dordogne devenue entre temps l’ES PERIGORD disparaîtra au cours de la saison 1959-60.
Une équipe de dirigeants, regroupée autour de M. DUBROUSSEAU puis de M.P BOUSQUET, avait, dès la saison 1958-59, recrée une section football au COPO et cela jusqu’à 1968-69. Le club restera en non activité jusqu’en 1989 saison au cours de laquelle il repartira avec des équipes de jeunes. Puis, en 1997-98, fusionnant avec le RC PERIGUEUX, il sera partie prenante dans la création de PERIGUEUX FOOT.

Aucun événement